mercredi 20 juin 2018

Yansky descend la RN20 ...


RN 20 tout va bien !
Episode No 6 : Les grillés de la chaumière !!!

Chapter 1 : « Start and Decay »

Ils pensaient faire fortune aux abords de la RN 20 .
Ils imaginaient qu'avec la construction de l'A 20 leur affaire prospèrerait davantage .
Ils avaient trouvé une idée du feu de dieu qui les rendrait connus dans toute la Communauté Economique Européenne .

Leur concept hôtel grill attirerait des couples gourmands , des amateurs(trices) de côtelettes d'agneau cuites au feu de bois , beurre maître d'hôtel . 


La viande serait accompagnée exclusivement de grosses frites maison ET de haricots mi-sec en toutes saisons . Le vin , un Beaujolais Saint-Amour : deux bouteilles par personne , la sixième offerte !!
Le dessert , deux bananes flambées martiniquaises nappées de chocolat fondu à vu dans la cheminée .
Pour bien terminer , un « cocktail chaumière » à base de vodka , de pepsi cola , de gingembre , de bois bandé , le tout saupoudré de catalgine !! 


Au choix , après ce délicieux repas , leurs clients pourraient aller s'écrouler ou faire l'amour sur des lits en 120 dans de minuscules chambres insonorisées (l'après midi comme le soir).
En aucun cas ils ne reprendraient la route directement . En connaissance de cause , ils auraient dès leur arrivé laissé les clefs de leur véhicule dans un coffre automatiquement fermé pour une durée raisonnable de 12 heures .

LE PRIX DE CETTE FORMULE ORIGINALE : 199,90 FRANCS !!

OUI OUI OUI MAIS VOILA !! 1988 !! Ils ne l'avaient pas vu venir , le tracé de l'autoroute devait passer à quelques mètres de leur établissement .
Ils furent frappés d'alignement , Ils furent expropriés !!

Une spécialiste en psychogéographie des communications , kimberley Glissière , nous éclaire sur le sujet : 


« La quatre voies devait permettre aux routiers en tous genres d'aller d'un point à un autre plus rapidement et gratuitement au nom de l' intérêt général . Une liberté pour tous (tes) tout à fait légitime . Cependant , sur ces axes , les compagnies pétrolières et des chaînes de restauration prenaient sans partage la gestion et le contrôle des étapes . 



Il s'agissait ni plus ni moins du syndrome post Jacques Borel : optimiser au maximum les sources d'accès au burger . Développer le besoin de mangeablité du burger . Apporter des solutions clefs en main pour répondre à une envie de burger toujours latente n'importe où sur le territoire .
En gros , le burger devait entrer au centre de nos existences et nous offrir des perspectives rassurantes sur le plan économique et épanouissantes sur le plan individuel *.. « 


Enfin bon , tout ça pour dire que malgré l'arrivée des rouleaux compresseurs , le grill ne fut pas détruit !!
Le lieu s'est dégradé au fil du temps mais pourtant , il s'est offert une nouvelle vie ........


*K Glissière : Le Burger dans la Tête . Ed , Le Bitume Enrobé . Coll , Ta Tête dans le Burger .



Grand merci camarade !!
Une belle page d'histoire ...

Mercredi ... FX Jappuy